fbpx

Réseau d'égout - Recherche de raccordements inversés

Can-Explore effectue la recherche de raccordements inversés et d’eaux parasitaires.

Un raccordement inversé est un branchement ou une défectuosité amenant des eaux usées d’origine domestique, industrielle et institutionnelle vers un réseau d’égout pluvial ou toutes autres sorties au milieu récepteur naturel n’ayant pas été traitées. Des eaux parasitaires sont plutôt des eaux de pluie qui sont introduites dans un réseau d’égout sanitaire, soit par infiltration ou par un branchement illicite. Ces raccordements interfèrent avec le respect de la Stratégie québécoise de l’eau.


  • Raccordements inversés

    La majorité des raccordements inversés proviennent d’un branchement de service connecté au réseau d’égout pluvial plutôt qu’au réseau d’égout sanitaire. Il existe d’autres sources de raccordements inversés comme ceux provoqués par des erreurs de plomberie à l’intérieur des bâtiments, mais aussi par des fuites ou des déversements du réseau d’égout domestique vers le réseau d’égout pluvial ou vers un milieu récepteur naturel.


    Eaux parasitaires

    Les eaux parasitaires dans un réseau d’égout sont en fait des eaux pluviales se retrouvant dans un réseau d’égout. Celles-ci peuvent provenir d’un raccordement illicite d’un élément de drainage au réseau sanitaire. Ces eaux peuvent également s’être infiltrées dans le réseau sanitaire par des défectuosités structurales des conduites (joints décalés, fissures, craques, etc.) lorsque la pression d’eau externe à la conduite est suffisante pour que l’eau s’y infiltre.

    Lors d’un épisode de pluie, l’eau supplémentaire qui se retrouve dans le réseau d’égout sanitaire peut créer des débordements aux ouvrages de surverse qui se retrouvent sur le réseau, ou à l’usine de traitement des eaux usées. Le réseau ou l’usine rejette donc directement au milieu récepteur les eaux non traitées étant donné leur capacité de traitement dépassée. En période de forte crue, ce problème peut donc causer des refoulements importants dans les habitations raccordées au réseau et des débordements dans les usines de traitement des eaux usées.


Pourquoi procéder à la recherche de raccordements inversés ou d’eaux parasitaires ?

  • Protéger l’environnement en permettant une meilleure gestion des eaux : éviter que des eaux sanitaires mélangées aux eaux de pluie parasitaires soient rejetées directement dans le milieu récepteur lorsque des crues importantes surviennent et que les usines de traitement d’eaux usées débordent.
  • Réduire les risques de refoulement et de débordement causés par les eaux parasitaires.
  • Réduire les mauvaises odeurs dans la ville : les branchements inversés peuvent y contribuer.
  • Permettre l’agrandissement du réseau (développement immobilier). Lorsqu’il y a déjà des débordements aux stations de traitement en période de crue, ce type d’opération doit être réalisée avant de raccorder de nouvelles maisons au réseau. Le gouvernement exige de régler le problème de débordement avant d’ajouter des maisons sur le réseau. En savoir plus >


Notre travail

L’équipe de Can-Explore effectue les étapes suivantes afin de corriger un problème de raccordement inversé ou d’eaux parasitaires.


Raccordements inversés

  • Inspections et échantillonnages des exutoires en période de temps sec.
  • Remontées : Inspections et échantillonnages des regards en amont des exutoires contaminés en période de temps sec.
  • Traçages : Réalisation des essais traceurs à l’aide de pastille de colorant aux résidences suspectes.
  • Localisation des branchements inversés à l’aide d’une caméra robotisée.
  • Correction des branchements inversés.

Pour affirmer qu’il s’agit d’un raccordement inversé, l’immeuble fautif doit être desservi par un réseau d’égout sanitaire ou unitaire. Certaines exceptions s’appliquent dans le cas des ouvrages de surverse décrits dans le « Guide de méthodologique pour la recherche et l’élimination des raccordements inversés dans les réseaux de collecte des eaux usées municipales ».


Eaux parasitaires

Nous avons recours à plusieurs méthodes afin de détecter les raccordements illicites au réseau sanitaire :

  • Installation de débitmètres et de pluviomètres dans le réseau sanitaire pour trouver les secteurs où la pluie influence le débit normal du réseau sanitaire à l’étude.
  • Isolation par corrélation des sections du réseau sanitaire où des variations du débit ont été observées.
  • Réalisation de tests à la fumée pour trouver des raccordements pluviaux au réseau sanitaire. Aussi appelée essai à la fumée, cette méthode est efficace et permet de trouver des éléments de drainage raccordés au réseau sanitaire tels que des puisards, gouttières, drain de fondation, etc.
  • Opération d’inspections des systèmes d’évacuation (ex. Sump pump) des eaux de pluie des maisons d’un quartier ciblé.

Tests à la fumée


Quelques réalisations

Nous avons procédé à la recherche de raccordements inversés des réseaux d’égouts des municipalités suivantes :

  • Îles de la Madeleine (2021)
  • Municipalité d’Adstock (2020)
  • Ville de Longueuil (2017)
  • Ville de Gatineau (2020-2021)
  • Petite-Rivière-Saint-Fançois (2022)
  • Ville de Trois-Rivières (2018 et 2021)
  • Ville de Lyster (2020)


Demander une évaluation de recherche de raccordements inversés

Une question? Un projet particulier?

N’hésitez pas à communiquer avec nous. Nos solutions sont adaptées à vos besoins.

Call Now Button